Les doléances

Page 11

Dès le 25 avril 1789,Dufourny de Villiers souligne qu'on a encore distingué les membres de la Nation par ordres, limités à trois. Il pose la question de savoir si cette Nation est réellement représentée par ces trois ordres et propose qu'un quatrième soit fait, soulignant que seuls les riches sont associés aux discussions. Les divers degrés de fortune doivent seuls servir à classer les hommes. Les ordres de la Noblesse et du Clergé renferment beaucoup d'individus très pauvres, de même que l'ordre du Tiers-Etat renferme beaucoup de fortunes aussi grandes que celle du Haut-Clergé et de la Haute-Noblesse. Les véritables Ordres seraient alors ceux des pauvres, de ceux qui n'ont que le nécessaire, des gens aisés, des riches, des opulents, des exubérans ou regorgeans. Or, selon cette distribution, les pauvres de tout Ordre, loin de payer, auraient droit à des soulagements, les gens aisés devraient payer un vingtième, les riches deux et demi, les opulens cinq et les regorgeans dix. Pourquoi cette classe immense de journaliers, de salariés, sur lesquels portent toutes les révolutions, n'a pas de représentans propres? Pourquoi cet Ordre, qui aux yeux de la grandeur et de l'opulence, n'est que le dernier, le quatrième des Ordres, l'Ordre des Infortunés, paye plus tout en n'ayant rien, et est le seul qui ne soit pas appelé à l'Assemblée Nationale? Les cahiers du Tiers, dont j'ai eu connaissance ne présentent pas la protection des faibles de la dernière classe...

 

 

Un cahier de doléances

 

 

cahier de la noblesse

 

Le sort du quatrième ordre

 Annuaire Shopping Vente journaux

Pas de vote pour le peuple ...

 

Ecrits dès l’automne 1788 et imprimés début 1789, ces cahiers sont destinés à faire connaître au roi les vœux des trois ordres. En janvier 1789, les députés qui siègeront aux Etats-Généraux sont élus par la partie des Français assez aisée pour payer l’impôt.
___________________________________

CAHIER des Habitants de la paroisse de Neuilly-sur-Marne : « …Les habitants demandent que tous les privilèges pécunières dont jouissent les Nobles et les Ecclésiastiques soient abolis…Le nom ignomignieux de Taille doit être proscrit… Les habitants demandent que, dans le criminel, la justice ne distingue point les personnes et que, pour les mêmes crimes, les supplices soient semblables pour les hommes de tous les ordres…Comme, à la honte de l’humanité, il existe encore dans quelques provinces de la France, quelques hommes serfs, ils demandent que les dernières traces d’une semblable barbarie soit à jamais effacée par une Loi générale… Ils demandent que le Tiers-Etat soit admis dans tous les emplois…Que la liberté de publier ses opinions faisant partie de la liberté individuelle, puisque l’homme ne peut être libre quand sa pensée est esclave, que la liberté de la presse soit accordée indéfiniment…Que les Ministres soient comptables aux Etats-Généraux de l’emploi des fonds qui leur auront été confiés… »
La suite est à encadrer et se passera de commentaires : « …Les habitants pensent que la voix d’un électeur doit pouvoir être supposée donnée non seulement avec intérêt à la chose publique, mais encore avec intelligence et indépendance ; qu’en assemblant indistinctement tous les habitants d’un village, on ne peut se flatter de recueillir des voix de personnes qui aient un véritable intérêt à la fortune de l’Etat, qui entendent les grandes questions qu’on doit traiter…ni qui aient un état indépendant et qu’on donne au contraire un grand avantage dans l’émission du vœu des villages aux hommes les moins intéressés au bonheur général, les plus incapables d’en connaître les véritables intérêts et que leur pauvreté rend les plus dépendants et les plus faciles à corrompre, puisque ce sont toujours de tels hommes qui sont les plus nombreux dans tous les villages… »

FrancoSurf : l'annuaire de l'internet francophone


___________________________________

On comprend immédiatement que la révolution française va être verrouillée par la classe aisée qui détient la connaissance. Les habitants les plus nombreux, parce qu’ils sont pauvres, ne peuvent s’intéresser au bonheur général. Il est aisé de deviner qui fut à l’origine de la rédaction de ces cahiers, quels changements proposés y furent mentionnés.

L'info gratuite sur Aquadesign