Gazette de Renaudot

 


 

            Page 3                      

 

               

 

                       
Toujours présente, la Gazette devient Gazette de France en 1762.
 Après l'affaire de la Bête du Gévaudan, les loups sont encore nombreux et attaquent régulièrement bergers et troupeaux:"Outre les succès que les officiers des Chasses de Monseigneur le Comte d'artois ont eus dans les différentes battues aux loups et aux renards qu'ils ont faites au printemps dernier dans les environs de Bourges, ces officiers ont pensé qu'un des moyens de diminuer le nombre de ces ennemis des campagnes était de détruire les jeunes louveteaux; en conséquence, secondés par les Paysans même qu'ils ont encouragés par de légères gratifications, ils ont pris quarante-cinq louveteaux et tué un vieux loup. Ils se proposent de reprendre en automne cette chasse si utile au bien public" Gazette de france, 31 juillet 1778.
Après un changement de titre pendant la Révolution, la Gazette paraîtra jusqu'en 1919.

            

La gazette devient nationale pendant la Terreur, après la disparition des feuilles royalistes.

             

      

  L'édition de Reims de la Gazette de Renaudot.

 

                Collection sagapresse

 

  LA PREMIERE NAVIGATION SUR LE CANAL DE LANGUEDOC

  La navigation n'était autrefois en usage que sur la mer, sur les lacs et sur les rivières. Mais on navigue sur les canaux avec un très grand avantage depuis l'invention des écluses... Le Roy qui s'occupe incessamment à augmenter le bonheur de la France, et à faire fleurir le commerce de ses sujets, eut dessein, il y a quelques années, de faire une communication entre la mer Océane et la mer Méditerranée, à l'endroit où elles se rapprochent le plus du côté des Monts Pyrénées... On commença de travailler en l'année 1666, sur le dessein du feu Sieur Riquet, homme d'un génie et d'une capacité extraordinaires, qui a conduit ce grand ouvrage; et il s'en est acquitté avec tant de soin, qu'il a eu la gloire d'achever cette entreprise qui paraissait impossible à toute l'Europe. Le canal ne fut pas plutôt en sa perfection, que le Roy envoya ses ordres au Sieur d'Aguesseau, Intendant du Languedoc, pour en faire la visite à sec, et pour y faire ensuite mettre l'eau et y faire essayer la première navigation. Il partir de Béziers, le 2 mai, et il suivit tout le canal jusqu'au point de partage, d'où il alla visiter le réservoir de S.Ferréol qui est pour recevoir les eaux de la Montagne Noire... Le Sieur d'Aguesseau continua sa route jusqu'à l'embouchure du canal dans la Garonne... Il fut accompagné par le Comte de Caraman, fils du Sieur Riquet... Le Sieur d'Aguesseau, après remplissage du canal, s'embarqua sur la Garonne, le 15 mai, et se rendit par le canal à Castenaudary, le 17... On s'arrêta à la première écluse où l'on servit un magnifique dîner. On la passa ensuite, avec beaucoup de diligence et de facilité, ainsi que toutes les autres, et l'on alla coucher à Villepinte...

 Merci à la Gazette pour ce récit de quatre pages qui ne peut contenir ici. On peut se le procurer dans son intégralité en nous écrivant via la page sagaboutique.

 

      Renaudot s'impose ...

En janvier 1631, les libraires protestants Vendôme et Martin font paraître le premier journal français : Nouvelles Ordinaires de Divers Endroits. Le 30 mai, un périodique similaire voit le jour : la Gazette du médecin Théophraste Renaudot. Les libraires attaquent le docteur mais le conseil du Roi donnera raison à Renaudot ainsi que le privilège de l’information, à condition que Richelieu puisse y insérer des articles de sa main.
___________________________________

 

Dans la Gazette No 121 du 31 décembre 1633, on apprend les nouvelles suivantes:" de Rome , le 30 novembre - On a publié ici la sentence de l'Inquisition, portant condamnation de l'opinion de Galileo Galilei, Florentin, Mathématicien fameux, aagé de 70 ans, qui enseignait que c'est la terre qui se remuë et non pas le Soleil, qu'il soustenoit estre le centre du monde: comme cette opinion estant contraire à la Sainte Escriture: dont je vous informeray plus amplement."

De Rheims en Champagne, le 25 décembre 1633: " En vertu des Lettres Patentes du Roy, furent enfermez ici les pauvres valides dans un vieil collège qui estoit sans exercice... Lors de la première recherche qu'on fit de ces pauvres, il s'en trouva près de 5 mille, mais se voyans obligez à travailler en ce lieu clos, ils furent réduits à 200. Les autres ayans pris parti ailleurs..."
___________________________________

 

Pendant la Fronde de 1649, la famille royale doit fuir la capitale. Renaudot ayant un privilège  pour sa Gazette, suit les augustes réfugiés à St-Germain et continue l’impression de son journal. Au cas où…ses enfants restent à Paris et publient le Courrier François, favorable aux frondeurs.

Le Courier françois de la famille Renaudot, 1649 paraissant le vendredi. Le Courier françois en vers burlesques de Saint-Julien paraissant le lundi suivant.


___________________________________

 

Les Mazarinades de l’époque, égratignent notre journaliste comme Les Nouvelles Burlesques : « Pluton, empereur des Ténèbres – Quelles nouvelles de France, grand Guerrier ?
Chastillon – Assez bonnes pour vous… Je vous diray que je viens du siège de Charenton, qui au dire de ce camus de Renaudot est un fort Chasteau…Je vous assure que ce pendar de Gazettier la fait passer pour la plus forte place de France et néantmoins, ce n’est qu’une bicoque… ».

 

  Le règne de Louis 14 est rempli de guerres. Pour défendre les frontières de la France, l'ingénieur militaire VAUBAN à l'idée de créer des fortifications bastionnées détachées de la place. Vauban participe également aux sièges des villes ennemies. La Gazette du 7 avril 1691 nous informe du siège de Mons:" La nuit du 27 au 28 mars, on tira 800 boulets rouges dans la place qui y mirent le feu en plusieurs endroits. Le 28, le Roy alla visiter les nouvelles lignes... La nuit du 28 au 29, le sieur Rozen monta la tranchée avec deux bataillons... On avait commencé, le 30 au matin, à combler le fossé... Le sieur VAUBAN, Lieutenant-Général, fit passer deux Grenadiers de Navarre pour reconnaître cet ouvrage... Un peu avant le jour, le sieur Vauban fit monter des Grenadiers dans la demie lune..."

 

 La gazette a eu des éditions dans plusieurs grandes villes de France car une partie de la population utilisait l'information pour son travail ou ses loisirs...

  création déposée http://www.copyrightfrance.com

  Jean-Pierre Boudet

 
         SIEGE DE PEST ET DE BUDA, en Hongrie

  En 1526, l'armée de Louis 2 d'Anjou, roi de Hongrie est écrasée par les troupes de Soliman le Magnifique à Mohacs. Les Turcs menacent même Vienne en 1683 et les Habsbourg décident de libérer la région. Dès 1686, une grande partie du territoire est reprise par les troupes impériales. La Gazette du 10 juillet 1686, nous informe sur les débuts de la campagne:" De Vienne, le 23 juin 1686 ~ Le Comte Stratman, Grand Chancelier a eu plusieurs conférences avec l'Electeur de Bavière et le Prince Charles de Lorraine. On a depuis résolu de commencer la campagne par le siège de Bude avec toutes les forces de l'Empereur jointes aux troupes auxiliaires. Le 12 de ce mois, l'Electeur de Bavière partit de Barkan à la tête du corps d'armée qu'il commande, soit 26 000 hommes... Il prit la route de Hatwan dont on a jugé à propos de s'emparer d'abord, et même de Pest, pour ôter aux ennemis la communication entre Bude et Agria... Le 14, le Prince Charles de Lorraine fit marcher ses troupes vers Bude... Deux mille Turcs sortirent il y a quelques jours de Bude et de Pest, pour reconnaître l'armée Impériale, et le Comte de Staremberg commanda un détachement de cavalerie Allemande et Hongroise pour les observer. Un parti de Hussards et de Croates alla aussi reconnaître Bude..."

   La Gazette va ainsi nous informer numéro après numéro, du progrès des combats devant Pest, puis devant Bude qui sera prise aux Turcs, le 2 septembre 1686.

 

 

                          Le canal du Midi à Toulouse                  

 

Nouvelles Ordinaires, premier véritable journal français

           

 

Gazette de Renaudot, 1633

 

Mazarinade de 1649

 

 

 

 

 

 

  L'info gratuite sur Aquadesign